Hong Kong : Cartier inaugure son flagship dans le Prince’s Building

Le célèbre horloger-joaillier français Cartier (groupe Richemont) a inauguré le 26 novembre 2010 dans le Prince’s Building (Central), son tout nouveau flagship hongkongais.



Photo by Victor Fraile/Getty Images for Cartier
Photo by Victor Fraile/Getty Images for Cartier
La marque Cartier poursuit le développement de ses activités en Asie. En effet, le joaillier parisien vient d’inaugurer une nouvelle boutique en plein quartier de Central, dans le très luxueux centre commercial Prince’s Building sur Chater Road (qui accueille déjà de nombreuses enseignes haut de gamme du même groupe).

Avec ses 900 m2, répartis en trois étages, la boutique de Prince's Building invite à une circulation fluide et calme, au gré d'un voyage à travers les univers de la maison.

Haute Joaillerie, horlogerie, accessoires, bagues de fiançailles ou commandes spéciales, l'espace sur trois niveaux recrée l'atmosphère d'un hôtel particulier aux tonalités de la maison, chêne et bronze avec l'exclusivité d'un salon dédié aux commandes spéciales.

Du plafond de l'entrée, descend un lustre de cristal à l'élégante légèreté. Dans son prolongement, l'escalier joue avec la lumière d'une série de lustres aux reflets démultipliés par les miroirs tapissant la cage.

Pour célébrer l'ouverture de sa nouvelle boutique, Cartier a convoqué les plus précieux de ses fauves et parmi eux, ceux de sa collection Panthère de Cartier : félins précieux sertis de diamants, devenus parures, bracelets, bagues ou montres...

Pour la petite histoire, cet établissement se trouve à quelques encablures de la toute première boutique Cartier ouverte il y a quarante ans. Elle était alors considérée comme la première porte de la marque sur l’Asie…

Mardi 30 Novembre 2010
Lu 1891 fois

Hong Kong Pratique | Hong Kong : Les 10 Incontournables | Hong Kong : Hôtels | Hong Kong : Restos | Hong Kong : Culture | Hong Kong : côté shopping | Hong Kong : côté nuit | Hong Kong : news | Hong Kong : reportages | Lexique | Hong Kong : en bref


Inscription à la newsletter