Hong Kong : destruction d’une trentaine de tonnes d’ivoire

Le Gouvernement de Hong Kong a procédé à la destruction, le 15 mai 2104, de 28 tonnes d'ivoire illégal saisies. A noter que cette destruction est la plus importante jamais opérée à ce jour. Détails.



Destruction record d'ivoire à Hong Kong © WWF-UK / James Morgan
Destruction record d'ivoire à Hong Kong © WWF-UK / James Morgan
Rappelons que Hong Kong est une plaque tournante majeure du commerce illégal d'ivoire et se place au 5ème rang mondial en matière de stocks saisis... Les efforts menés par les autorités pour intercepter tout type d'ivoire illégal sont un message fort envoyé au monde entier : Hong Kong ne tolèrera plus le trafic d'ivoire.
 
« Cette destruction d'ivoire est le début de toute une série de mesures que devrait prendre n'importe quel pays impliqué dans les saisies d'ivoire et nous saluons cette impulsion » a déclaré à cette occasion Cheryl Lo, spécialiste de la conservation du WWF à Hong Kong.
 
Depuis 2000, Hong Kong a saisi près de 30 tonnes d'ivoire illégal. Et selon Elephant Trade Information System (ETIS), les autorités ont confisqué sur le territoire de Hong Kong environ 6 tonnes d'ivoire supplémentaires en provenance des pays de transit et presque deux tonnes et demi à destination des pays marchés.
 
L'incinération complète de ces 28 tonnes d'ivoire prendra au minimum une année, au terme de laquelle les autorités de Hong Kong auront procédé à la destruction de la plus grande quantité d'ivoire jamais saisie. Pour rappel, d'autres destructions ont eu lieu récemment au Tchad, aux Etats-Unis, en Chine et en France.
 
« Cette destruction d'ivoire est fondamentale : elle devrait être suivie de la mise en place d'un plan d'action répondant aux objectifs internationaux incluant ceux de la CITES, comme la régulation du marché de l'ivoire, le renforcement de l'arsenal juridique international et des techniques de fouille, notamment dans les cargos » rappelle le Dr Yannick Kuehl , directeur régional du Programme TRAFFIC - Asie Sud et Est.
 
Des études récentes montrent que la population des éléphants d'Afrique est passée de cinq millions d'individus au début des années 1900 à environ 500.000 aujourd'hui. Ce sont près de 22.000 éléphants d'Afrique qui sont braconnés chaque année. Quant à l'éléphant d'Asie, il est désormais considéré en danger critique d'extinction, menacé par le braconnage croissant et la destruction galopante de son habitat naturel.
 
Une protection efficace de la population mondiale d'éléphants passe par des mesures concrètes tant au niveau de la sensibilisation du public que de l'application et du renforcement des lois existantes. Dans les deux cas, il est impératif de renforcer la lutte anti-braconnage, en formant des éco-gardes et en leur fournissant du matériel approprié. Les autorités devraient également surveiller le commerce illégal ainsi que les routes empruntées par les trafiquants. Réduire la demande de produits manufacturés en ivoire, protéger l'habitat naturel des éléphants et réduire les conflits entre l'homme et l'animal sont également essentiels dans cette voie vers la protection de la population mondiale de l'éléphant.
 
Source

Lundi 19 Mai 2014
Lu 493 fois

Hong Kong Pratique | Hong Kong : Les 10 Incontournables | Hong Kong : Hôtels | Hong Kong : Restos | Hong Kong : Culture | Hong Kong : côté shopping | Hong Kong : côté nuit | Hong Kong : news | Hong Kong : reportages | Lexique | Hong Kong : en bref


Inscription à la newsletter