Hong Kong et Rolex : mouvement perpétuel

Alors que Rolex a ouvert fin février 2008 une nouvelle boutique dans Canton Road, sur l’île de Kowloon à Hong-Kong, revenons sur l’omniprésence de la marque genevoise dans cette mégalopole d’Asie où les Submariner, Daytona, Yachmaster, et autres Datejust de toutes les tailles et toutes les matières, « ornent » fièrement les bras des Hongkongais et des Hongkongaises… Du tailleur de costumes au chauffeur de taxi en passant par la star du cinéma chinois et le policier de quartier… A Hong-Kong, ville en « mouvement perpétuel », la Rolex est forcément un mythe incontournable.



Hong Kong et Rolex : mouvement perpétuel
Dès votre arrivée à l’aéroport Chep Lak Kok sur l’île de Lantau, le ton est donné : en effet, lorsque vous levez le nez vers les horloges du terminal pour vérifiez que votre montre est bien réglée sur l’heure locale… Vous tombez immanquablement sur l’une des innombrables horloges Rolex qui équipent cet aérogare ultramoderne et propre comme un sou neuf.

Mais c’est en ville que la présence de la marque genevoise se fait encore plus « pressante », plus omniprésente. Hommes, femmes, jeunes, vieux, riches et moins riches… Les Hongkongais et les Honkongaises semblent fasciner par la marque Rolex qui apparaît comme l’illustration « d’un accomplissement personnel ». Pour les Hongkongais, exhiber sa réussite est presque un art de vivre…

En effet, en arpentant les rues du quartier de Central, dans l’île de Hong-Kong, entre les effluves de champignons séchés des petites échoppes et les boutiques de grandes marques, on s’aperçoit très rapidement que les habitants de cette mégalopole de plus de sept millions de personnes sont très bien « équipés » en Oyster de tous genres.

Ainsi, en une heure de balade environ, entre Des Vœux Road et Connaught Road, en passant par Queen’s Road ou Chater Road, on a pu dénombrer par moins d’une quarantaine de personnes portant des Rolex ! Et ce ne sont pas des montres de contrefaçon !

En effet, contrairement à ce que d’aucuns peuvent imaginer, certes des copies circulent à Hong-Kong, mais très rarement aux poignets de locaux… En revanche, rien n’est moins sûr en ce qui concerne les touristes.

Dans ce contexte, une grande majorité des Hongkongais arbore principalement des Datejust. Des modèles en acier avec bracelet Oyster, mais également beaucoup de Datejust en or et acier sur bracelets Jubilé. On remarque aussi que les hommes n’hésitent pas à porter des modèles intermédiaires (de 31 mm de diamètre) qui seraient considérés en Europe comme plutôt féminins, mais qui s’adaptent parfaitement à la morphologie des Asiatiques. On croise également énormément de Submariner (date ou sans date), des Sea-Dweller et de pas mal de GMT Master II ou Explorer II.

Les femmes, de leur côté ne sont pas insensibles non plus, au charme de la marque genevoise. Elles portent très souvent les modèles… « femme » de 26 mm, et pour les plus fashions, les plus « trendy », celles qui écument les luxueux centres commerciaux à la recherche du dernier sac Prada, d’une nouvelle paire de Gucci ou de la sacoche Louis Vuitton en édition limitée, c’est définitivement le modèle Explorer qui a la côte !

Ainsi, dans cette ville fantastique, aux contrastes forts et marqués, qui alterne sans arrêt entre ultra modernité et traditions ancestrales, entre buildings monumentaux et petites commerces d’artisans, entre grandes artères encombrées de voitures et de travaux et jardins zens et tranquilles, entre courses effrénées dans les magasins de luxe et treks de deux heures dans les forêts épaisses de cette mégalopole trépidante rendue à la Chine en 1997, mais où le commerce reste roi… La marque genevoise s’avère donc incontournable et mythique.

En février 2008, Rolex a d’ailleurs inauguré une nouvelle boutique Rolex (et Tudor, car à Hong-Kong, les deux noms sont systématiquement associés) dans le quartier de Tsim Sha Tsui… Pas très loin du mythique Peninsula Hotel, probablement l’un des meilleurs d’Asie, également réputé dans le monde entier pour sa célèbre collection de Rolls-Royce et les cocktails du barman Johnny Chung.

Ce nouvel écrin hongkongais de la marque genevoise a été ouvert le 28 février en présence de l’un des plus prestigieux ambassadeurs de Rolex, le ténor espagnol Placido Domingo.

Hong Kong et Rolex : mouvement perpétuel
De là, en poursuivant votre chemin vers le nord de Kowloon, en longeant Nathan Road, l’une des principales artères de la ville, vous découvrirez sur 800 mètres environ, une dizaine de revendeurs Rolex/Tudor.

Certains arborent de fantastiques enseignes lumineuses aux lettres vertes ou jaunes sur des fonds noirs ou blancs décorées de signes chinois rouges… C’est également dans cette grande rue, où se mêlent touristes et Hongkongais, que vous serez le plus harcelé par des rabatteurs qui tentent de vous vendre des montres et des sacs… de contrefaçon !

Pour les passionnés de Rolex vintage, signalons deux magasins de montres d’occasion (et quelques neuves) qui se trouvent au sous-sol de la galerie marchande de l’hôtel Holyday Inn de Nathan Road : Chronometer et Hour Minute Second (HMS). N’hésitez pas à entrer et demander des informations, les patrons parlent anglais et les prix sont intéressants (voir adresses dans l'encadré ci-dessous).

Cependant, ne rêvez pas trop non plus ! Ce n’est pas parce que vous êtes dans la ville la plus « rolexophile » au monde que vous allez dégoter en tournemain, une Daytona acier fond noir, une Milgauss dernier modèle ou une GMT Master 2 en acier à lunette céramique.

Les montres qui sont proposées en vitrine –et à l’intérieur- restent des pièces très courantes. Des Datejust, des Explorer et des Explorer 2 (cadran blanc ou noir), quelques Submariner sans date, des Yachmaster, et naturellement, énormément de modèles en or (jaune ou gris) avec ou sans pierres précieuses.

Notons toutefois la présence, dans trois boutiques différentes, de trois Daytona acier fond noir… Mais avec cadrans index diamants.

En ce qui concerne les tarifs, il faut savoir que Hong-Kong est un port « hors taxe ». Ce qui représente par rapport à la France, une différence de l'ordre de 15% environ. De surcroît, certains revendeurs baissent systématiquement les prix de 10 à 15% selon les modèles. Sachez toutefois, que si vous achetez une montre à Hong-Kong, vous êtes sensé régler la TVA à votre arrivée en France. Sinon…, A vos risques et périls !

Soulignons qu’officiellement sur son site Internet, Rolex référence neuf revendeurs agréés sur Hong-Kong. Quatre du côté de Kowloon (tous dans le périmètre de Nathan Road) et cinq sur l’île de Hong-Kong (principalement dans Central).

Rappelons également que Hong-Kong et ses sept millions d’habitants représente le deuxième plus gros marché de montres suisses au monde derrière les Etats-Unis et leurs 304 millions d’Américains ! Et compte tenu de l’omniprésence de Rolex sur ce modeste territoire de 1.098 km2, on peut imaginer que le marché hongkongais est probablement l’un des plus importants –voire le plus important ?- de la marque genevoise…

Jean-Philippe Tarot pour www.montres-de-luxe.com

Pour aller plus loin, lire aussi :
Des Rolex vintage en vente en duty free sur les vols de la Cathay Pacific

Infos pratiques

Vol pour Hong-Kong : sur Cathay Pacific ou sur Air France, vols directs
www.cathaypacific.com
Air France
Compter dans les 900 euros environ pour l'aller/retour

Office du Tourisme de Hong-Kong : Discover Hong-Kong

Chronometer
Shop B112 Basement one
Holiday Inn Golden Mile Hotel
No 50 Nathan Road, Tsim Sha Tsui, Hong-Kong
Kwoloon
Tél : (852) 2312 2062
Fax : (852) 2312 2261

Hour Minute Second (HMS)
Shop B113A
Holiday Inn Golden Mile Hotel
No 50 Nathan Road, Tsim Sha Tsui, Hong-Kong
Kowloon
Tél : (852) 2368 9000
Fax : (852) 2368 0707
Mail : info@hms-watches.com

Lundi 1 Mars 2010
Lu 2754 fois

Hong Kong Pratique | Hong Kong : Les 10 Incontournables | Hong Kong : Hôtels | Hong Kong : Restos | Hong Kong : Culture | Hong Kong : côté shopping | Hong Kong : côté nuit | Hong Kong : news | Hong Kong : reportages | Lexique | Hong Kong : en bref


Inscription à la newsletter