Nouveau record de pollution à Hong Kong

C’est récurrent… L’ex-colonie britannique est régulièrement confrontée à des pics de pollution. Ainsi, jeudi dernier, les autorités hongkongaises ont demandé aux habitants de rester chez eux en raison des très forts taux de pollution relevés dans l’air.



Nouveau record de pollution à Hong Kong
Il n’est pas rare de voir les gratte-ciel de Hong Kong perdus dans une brume blanchâtre… Malheureusement, ce halo n’est pas dû à la chaleur mais à la pollution de l’air.

Usines chinoises toutes proches (dans la province du Guangdong), voitures, travaux, trafic maritime, etc. Les sources de pollution sont nombreuses à Hong Kong. Accentuées en ce moment même par la présence du typhon Saola qui se trouve à 700 km à l’est de ce territoire du sud de la Chine. Par ailleurs, les hautes pressions augmentent la température et l'ensoleillement ce qui se traduit par une hausse des niveaux d'ozone.

Comme le souligne les autorités locales, « il s'agit de la pollution aérienne la plus élevée notée à Hong Kong depuis que le territoire effectue ces relevés en 1999 ». Dans ce contexte, les personnes souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires, les personnes âgées et les enfants doivent réduire leurs activités à l'extérieur et leurs activités physiques.

Rappelons que le gouvernement hongkongais a annoncé en janvier dernier, une refonte de ses objectifs de qualité de l'air suite aux résultats d’une étude de l'université de Hong Kong qui a démontré que la pollution était responsable de 3.000 décès par an.

Vendredi 3 Août 2012
Lu 768 fois

Hong Kong Pratique | Hong Kong : Les 10 Incontournables | Hong Kong : Hôtels | Hong Kong : Restos | Hong Kong : Culture | Hong Kong : côté shopping | Hong Kong : côté nuit | Hong Kong : news | Hong Kong : reportages | Lexique | Hong Kong : en bref


Inscription à la newsletter